Crêpe bretonne : guide complet de cuisson

Cuisson d'une crêpe bretonne

Cuisson d’une crêpe bretonne

Humm une bonne crêpe bretonne… En cette fin d’après-midi ensoleillée, au détour d’une rue, une odeur de gâteau cuit emplit vos narines. C’est alors que vous la voyez : belle, grande, charnue et dorée. ElleCrêpière professionnelle en train de faire des crêpes bretonnes virevolte en l’air et se retourne sur la surface luisante. Puis une main experte l’enroule et l’habille d’un joli étui blanc dentelé, et la tend à l’heureuse élue debout à côté de vous. Sans même vous en rendre compte, vous avez succombé : la virtuose dépose le liquide précieux sur la plaque et en un tour de poignet l’étale sur toute la surface chaude devant vos yeux admiratifs. Alors, comme par magie, le liquide se transforme en une pâte moelleuse et légère : votre crêpe est née. Retournée d’un geste vif et précis, elle frémit sous la couche de chocolat. Coiffée d’une crème fouettée appétissante, elle s’offre enfin à votre bouche dans un élan généreux en une explosion de saveurs. Hummm…exqui.

Cette histoire, c’est la mienne, elle a commencé au détour d’une rue de Paris, il y a quelques années. Tombée amoureuse des crêpes ce jour-là, j’ai couru acheter une crêpière pour en faire comme cette professionnelle. Mais je me suis vite aperçue que ce n’était pas si simple ! Pourtant, avec un peu de pratique, c’est largement accessible à tous. Je partage avec vous quelques tuyaux pour faire de belles crêpes bretonnes avec une machine, de la température idéale au temps de cuisson sans oublier le fameux coup de main, bientôt elles n’auront plus de secrets pour vous !

L’importance de la cuisson d’une crêpe bretonne

Pour faire cette pâtisserie celte, il ne suffit pas d’avoir trouvé la meilleure des crêpières et avoir confectionné la pâte la plus exquise. Effectivement, si vous ne savez pas comment cuire vos crêpes, tout cela n’aura servit à rien ! En effet, la cuisson peut soit rehausser, soit anéantir votre préparation. Quel dommage ce serait ! Pourtant, même si cela ne s’improvise pas, ce n’est pas bien compliqué, il suffit juste de suivre quelques conseils et le tour est joué !

Choisir les bons ustensiles

Rozell pour étaler la pâte d'une crêpe bretonne

Pour cuire des galettes bretonnes parfaites et sans prise de tête, voici les accessoires indispensables :

  • Un rozell (râteau plat) ou un répartiteur ou étaleur (râteau rond) pour bien étaler la pâte, adapté à la taille de la crêpière, plus la plaque sera grande, plus un rozell de bon diamètre sera confortable
  • Un spanell (spatule) elle aussi adaptée à la taille de la crêpière : plus les crêpes seront grandes et plus la spatule devra avoir la taille en conséquence pour pouvoir retourner les crêpes sans les casser
  • Une louche ou un récipient avec bec verseur correspondant à la bonne quantité de pâte à déverser sur la crêpière

D’autres accessoires amélioreront également grandement votre expérience de cuisson :

  • Une spatule à pâte à tartiner pour étaler les ingrédients pendant la cuisson sans déchirer la pâte
  • Une râpe notamment pour confectionner des copeaux avec le chocolat en tablette, à déposer pendant la cuisson

Cuire une galette bretonne à la bonne température

Régler la température de la crêpière entre 200 et 230°C

Une crêpe armoricaine réussie se cuit, contrairement à une idée reçue qui veut qu’on obtienne une texture plus moelleuse si l’on baisse la température, avec le thermostat réglé entre 200 et 220° C pour les crêpes de froment et entre 210 et 230° C pour les crêpes de sarrasin ou blé noir. En effet, plus la température de l’appareil est faible, plus la cuisson est lente. Cela déshydrate la pâte et crée une crêpe cartonneuse. Avec l’habitude et plus de vivacité dans le geste, vous pourrez élever les températures d’une dizaine de degrés.

Le temps de cuisson d’une crêpe bretonne

Temps de cuisson d'une crêpe bretonne

Le temps de cuisson d’une crêpe bretonne, d’une façon générale, est variable et dépendra de :

  • La recette de la pâte : si elle comporte de nombreux ingrédients à cuire ou faire fondre, forcément cela prendra plus de temps
  • L’épaisseur de la crêpe : ainsi que nous l’avons vu, si la crêpe est fine, une cuisson unilatérale pourra suffire alors que si elle est épaisse, il faudra cuire sur les deux faces donc forcément la cuisson sera plus longue
  • La température de la crêpière
  • La rapidité du tournage
  • L’entretien de la crêpière : si le culottage de votre billig devient top épais ou s’écaille, la cuisson performera moins bien.

Le mieux est de surveiller l’aspect du produit en cours de cuisson et d’ajuster le temps au fur et à mesure.

Comment savoir si ma crêpe bretonne est bien cuite ?

Quand les bords de votre pâtisserie bretonne se décollent, passez doucement le spanell en dessous la crêpe sur toute la longueur. S’il y a une résistance, attendez encore un peu au risque deTemps de cuisson pour une crêpe bretonne déchirer la pâte. Sinon retournez-là d’un geste précis pour cuire l’autre côté. Lorsque la crêpe prend une couleur légèrement dorée, c’est qu’elle est cuite. Après certains les aiment blanches, tout juste cuite, tout dépend des goûts.

A noter cependant que, selon la farine qui compose la pâte, le temps de cuisson sera différent :

La crêpe de blé ou froment

La crêpe de farine de blé ou froment se cuit rapidement, la première face très vite et quelques secondes suffisent pour la seconde face.

La crêpe de blé noir ou sarrasin

La crêpe de blé noir ou de sarrasin est deux fois plus longue à cuire. Pour la première face, attendre que les bords se décollent puis la retourner. Pour la seconde face, il existe deux façons de faire : une cuisson très rapide de quelques secondes ou jusqu’à ce que la crêpe rétrécisse légèrement.

Différentes façons de cuire une crêpe armoricaine

La crêpe kraz

Ce terme correspond à une cuisson délicatement craquante et croustillante. Pour réussir à l’obtenir, il suffit de poursuivre le temps de cuisson en ajoutant un peu de beurre en cours de cuisson.

La crêpe sèche

Pour obtenir une crêpe cassante, prolongez le temps de cuisson, mais cette fois-ci sans ajouter de beurre. Cela donnera une belle crêpe sèche.

La crêpe soupic

Cette crêpe est tout le contraire des deux précédentes ! La crêpe soupic est elle tout en souplesse. Pour une crêpe digne d’un pro, vous pouvez combiner les deux textures en laissant le croustillant sur les bords et en mettant un peu plus de souplesse sur la partie centrale.

Comment graisser votre crêpière ?

Cuire une crêpe bretonne avec de l'huile de tournesol

Pour obtenir une bonne crêpe bretonne, si vous utilisez une crêpière avec un revêtement antiadhésif ou convenablement culottée, vous n’aurez pas besoin de graisser beaucoup votre plaque, voire pas du tout. De plus, si vous avez déjà incorporé de la matière grasse (beurre, huile), dans votre pâte, celles-ci se décolleront encore plus facilement.

Si, malgré toutes ces précautions, vous souhaitez malgré tout ajouter un peu de matière grasse à la cuisson, vous pouvez graisser avec :

  • Du beurre demi-sel : il donne un bon goût aux crêpes. Attention de ne pas le faire brûler.
  • Du saindoux : avec un linge en coton bien propre, appliquez du saindoux sur la plaque entre chaque crêpe
  • Du lardiguel : c’est un mélange de jaune d’œuf et de saindoux ou d’huile

Attention : ces ingrédients présentent l’inconvénient d’encrasser votre plaque. Si vous souhaitez éviter ce problème, utilisez plutôt :

Sinon, utilisez ces bonnes vieilles méthodes de grand-mère :

  • La pomme de terre : coupez une pomme de terre crue en deux dans le sens de la longueur, piquez une fourchette dans le côté arrondi, et trempez-la dans de l’huile. Puis, graissez votre plaque ou poêle avec la partie sans peau et huilée en décrivant des cercles.
  • Le lard gras : frottez la crêpière entre chaque crêpe avec du lard piqué d’une fourchette. Non seulement votre plaque sera graissée, mais en plus vos crêpes seront plus goûteuses !

Cuire une crêpe bretonne : mode d’emploi

Mode d'emploi pour cuire une crêpe bretonne

Une galette armoricaine réussie, ce n’est pas seulement une pâte mais également la garniture qui l’accompagne. Et cela ne se fait pas n’importe comment ! Selon leur nature et l’avancée de la cuisson, les ingrédients sont déposés graduellement sur la crêpe en train de cuire. Voici les étapes préconisées pour une cuisson et un garnissage dans les meilleures conditions.

Dans quel ordre mettre les ingrédients sur ma crêpe bretonne ?

  1. Mettre en premier les ingrédients qui ont besoin d’être cuits ou fondus : œuf entier, gruyère râpé, fromage raclette ou chèvre, chocolat en copeaux, sucre, miel…
  2. Déposez ensuite les ingrédients qui n’ont pas besoin d’être cuits (jambon, andouille en rondelles, confiture…) ou qui ont été cuits préalablement (saucisses, lardons, oignons, champignons, poireaux, pommes de terre…)
  3. Déposez en dernier les ingrédients déjà fondus (chocolat si fondu au préalable), ou qui seraient altérés par la cuisson comme la crème fraîche (car sinon elle deviendrait trop liquide sous l’effet de la chaleur), ainsi que le jaune d’œuf si vous le préférez sans le blanc.
  4. Hors cuisson et une fois dressée, rajoutez sur la crêpe tous les ingrédients qui souffriraient de la chaleur comme la crème fouettée, la glace, la salade…ou qui doivent être flambés comme le rhum.

Les étapes de cuisson de votre crêpe bretonne

Les étapes précises pour cuire une crêpe bretonne

  1. Allumez votre crêpière et laisser monter à haute température pendant quelques minutes
  2. Graissez la crêpière si besoin
  3. Versez la pâte liquide sur la plaque bien chaude
  4. Etalez la pâte d’un geste rapide (tournage) en partant du centre vers l’extérieur et en ramenant bien la pâte au fur et à mesure.
  5. Une fois cuite sur une face, retournez la crêpe avec la spatule et laissez cuire l’autre face.
  6. Pendant ce temps, garnissez-là rapidement avec vos ingrédients préalablement préparés et ajoutés dans l’ordre selon les besoins de cuisson.
  7. Badigeonnez-la éventuellement de beurre fondu pour la rendre encore plus goûteuse.
  8. Votre crêpe est prête !

Important : la rapidité du tournage est cruciale si vous voulez avoir une crêpe bien fine et égale, car la cuisson sur une crêpière est très rapide. Mais elle est également importante lors de l’ajout des ingrédients pour que ceux-ci aient le temps de fondre sans que la crêpe ne brûle !

Comme pour tout art, il n’y a pas de secret : il faut pratiquer, pratiquer et encore pratiquer ! Et si les premières fois, il y aura quelques ratés, vous verrez avec le temps votre dextérité augmenter devant les yeux admiratifs de vos amis.

Foire aux questions

Cuire une crêpe bretonne : sur une ou deux faces ?

C’est vous qui choisissez selon votre préférence, mais surtout selon l’épaisseur du produit. Si votre crêpe bretonne est très fine comme c’est traditionnellement le cas dans le Finistère Sud, une cuissonCuire une crêpe bretonne sur les deux faces unilatérale sera largement suffisante, même souhaitable si vous voulez garder une crêpe moelleuse. Par contre, et c’est logique, si votre crêpe est épaisse, il sera souvent nécessaire de cuire la première face, puis, dès que celle-ci est dorée, de retourner la crêpe pour cuire l’autre face. A noter : pour mieux conserver vos crêpes, il est préférable de cuire les deux faces.

Pourquoi ma crêpe bretonne colle-t-elle à la cuisson ?

Il existe plusieurs causes à une crêpe collante :Crêpe bretonne qui ne colle pas

  • Culottage insuffisant : il faut le compléter
  • Culottage calciné : décaper avec une spatule en fer ou une pierre abrasive et refaire le culottage
  • Une pâte trop liquide : cela peut provoquer l’ébullition de la pâte
  • Une plaque de crêpière trop chaude : cela peut également faire bouillir la pâte

Solutions :

  • Epaississez votre pâte si elle est trop fluide
  • Ajustez la température de votre plaque si celle-ci est trop chaude
  • Graissez légèrement votre plaque
  • Mettez du beurre fondu ou de l’huile dans votre pâte

Ma crêpe casse à la cuisson : que puis-je faire ?

Pour éviter cela, il suffit d’incorporer un œuf supplémentaire dans la pâte. En effet, les œufs servent à lier la pâte et à la rendre moelleuse.Comment éviter que ma crêpe casse

Il faudra veiller aussi à la cuisson de la crêpe, car si vous la chauffez trop, comme tout aliment trop cuit elle cassera !

Comment garder mes crêpes au chaud ?

Il suffit de mettre votre plat où sont empilées vos crêpes sur une casserole pleine d’eau bien chaude. Recouvrez le plat d’une feuille d’aluminium.Comment garder des crêpes bien chaudes ?

Faut-il cuire les ingrédients avant ou pendant la cuisson ?

  • Certains ingrédients comme le gruyère et le chocolat en tablette nécessitent d’être seulement fondus, il n’y a donc pas besoin de les cuire au préalable. Faites-les fondre simplement tandis que laŒuf qui cuit et gruyère qui fond en même temps que la crêpe bretonne crêpe cuit. Pour que cela soit plus rapide et ne fasse pas trop cuire la crêpe, râpez le gruyère et le chocolat en copeaux. Il est aussi possible de faire fondre le chocolat au préalable, mais attention, il refroidit rapidement et c’est vite la galère. C’est pourquoi je privilégie la fonte directement sur la crêpe en cuisson, et c’est encore meilleur quand le chocolat est fraîchement fondu.
  • D’autres ingrédients, comme l’œuf, peuvent cuire directement sur la crêpe, car la cuisson est rapide. Veillez par contre à le déposer en premier s’il est entier pour que le blanc ait le temps de cuire.
  • D’autres ingrédients, par contre, comme les saucisses fumées, les oignons, les champignons et les poireaux doivent être cuits impérativement avant, car ils demandent plus de temps de cuisson. Vous les déposerez alors sur la crêpe en cours de cuisson

Pourquoi ma crêpe bretonne est-elle brûlée ?

Il peut y avoir plusieurs raisons à cela :

  • Votre plaque est trop chaude, il suffit juste de baisser un peu (mais pas trop) la température
  • Votre plaque a besoin d’être graissée
  • Votre pâte ne contient pas suffisamment de matière grasse
  • Vous laissez cuire trop longtemps votre pâte : la cuisson est très rapide sur une plaque de crêpière, quelques secondes peuvent suffire. Faites attention surtout si vous avez de nombreux ingrédients à ajouter en cours de cuisson, dépêchez-vous, car tout se joue dans la rapidité du geste !

r.Comment faire des crêpes faciles à étaler

Comment faire des crêpes qui restent chaudes ?

Il suffit de mettre votre plat où sont empilées vos crêpes sur une casserole pleine d’eau bien chaude. Recouvrez le plat d’une feuille d’aluminium.Comment garder des crêpes bien chaudes ?

Peut-on cuire une crêpe bretonne à l'avance ?

Oui c’est possible.

Pour les crêpes sucrées : pour gagner du temps, il est possible de cuire toutes les crêpes à l’avance, en les gardant au chaud dans un plat posé sur une casserole d’eau chaude. Une fois le plat posé sur la table, chaque convive pourra ainsi tartiner sa crêpe avec les ingrédients de son choix.

Pour les galettes : vous pouvez les faire à l’avance mais en prévoyant de les réchauffer sur la crêpière car les ingrédients ont souvent besoin d’être chauds et fondus.

Mais pour des crêpes plus goûteuses comme à la crêperie, c’est comme pour une bonne pizza, rien ne vaut une crêpe préparée fraîchement à la commande ! La pâte sera plus moelleuse et les ingrédients comme le chocolat fondus au fur et à mesure de la cuisson auront plus de goût. Cela vous permettra de déguster du bon chocolat pâtissier par exemple, déposé en copeaux sur la crêpe cuisante, c’est bien meilleur qu’une pâte à tartiner !

Votre crêpe bretonne est née, vous pouvez être fiers de vous ! L’étape de la cuisson, bien plus que l’élaboration de la pâte, est la plus difficile de la création de cette pâtisserie. Surtout si vous utilisez une crêpière électrique, il vous faudra un certain doigté, mais utiliser un appareil offre plus de possibilité, et vous serez bientôt récompensé par l’obtention une magnifique crêpe gourmande.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire